IMMEUBLE DE BUREAUX – BECKERICH

Il s’agit d’un immeuble de bureaux sur une parcelle occupant une place centrale dans une zone d’activité, et qui s’inscrit dans une démarche de développement durable avec un réel souci de limiter l’impact écologique du projet sur l’environnement tout en conservant une efficience énergétique performante, dans le but d’opter pour une certification BREEAM. L’immeuble se décompose en deux parties, la partie bureaux sur deux étages d’une superficie de 540 m² et la partie atelier avec mezzanine et local technique d’une superficie de 190 m². Le projet de l’immeuble de bureau ALT s’inscrit dans une parcelle occupant une place centrale dans la zone d’activité de Redange-sur-Attert, les bâtiments avoisinants sont assez caractéristiques des bâtiments industriels des années 80 proposant un bardage acier typique de ces zones d’activités. L’idée était de proposer à travers ce projet un questionnement et une approche différente de ce que peut être aujourd’hui un immeuble de bureaux dans une zone d’activité. L’immeuble se décompose en deux parties, la partie bureaux sur deux étages d’une superficie de 540 m² et la partie atelier avec mezzanine et local technique d’une superficie de 190 m². Le système constructif est basé sur le concept du plan libre avec une structure poteaux dalle en béton afin d’obtenir une grande flexibilité spatiale pour l’aménagement des bureaux, les façades sont en ossature bois avec une isolation de 36 cm en laine minérale et un bardage bois. Le système de chauffage est effectué par des pompes à chaleur avec forages d’une profondeur 50 mètres qui permettent de chauffer le bâtiment en hiver et de le refroidir en été. Le bâtiment est équipé d’un système de ventilation avec récupération de chaleur. La transmission de la chaleur et du froid se fait par activation thermique de la dalle pour la partie des bureaux et par chauffage au sol pour la partie atelier. Un système de régulation centralisé permet de faire un suivi de la consommation et une optimisation permanente de celle-ci. La démarche constructive et l’approche de la question de la thermique offrent une classe énergétique A-A et confère à la construction la norme passive.